Réduction des GES dans l’industrie papetière

 

Existe-t-il une alternative pour réduire nos émissions de GES et notre dépendance aux produits pétroliers ? Oui! En produisant une énergie propre à partir de notre ressource forestière. L’utilisation de résidus forestiers contribue à la valorisation de la ressource forestière et à la consolidation de la filière bois, en plus de stimuler le développement économique!


Cette analyse examine la production, ainsi que les moyens et les investissements requis pour réduire les gaz à effet de serre (GES) émis par les usines de pâtes et papiers au Québec.

Pour cette étude, les émissions considérées sont celles produites par les centrales thermiques, spécifiquement par la combustion du gaz naturel, du mazout, de la biomasse et de la liqueur noire. L’étude du potentiel de réduction des GES a été limité aux combustibles gaz naturel et mazout.

L’analyse des solutions techniques a permis d’évaluer le potentiel de réduction des GES. Enfin les investissements requis ont été évalués pour mettre en place les nouvelles solutions.

Client
Conseil de l’Industrie
Forestière du Québec
(CIFQ)
Localisation
Québec


Services

Etablissement du cas de référence actuel des émissions de GES dans cette industrie

Etude des technologies de réduction des GES

Évaluation du potentiel de réduction applicable aux centrales thermiques des papetières

Calcul des investissements requis

 

 

AutresRéalisations

Utilisation de biogaz pour la génération de vapeur

Réalisation précédente

Bris de tube de chaudière

Réalisation suivante